Il faudrait oublier le temps (les 30 ans vus par Isabelle Mayereau)


Il faudrait oublier le temps
Oublier qu’on a trente ans
Et qu’en ouvrant nos fenêtres
On respire le temps peut-êtreFaudrait oublier le vent
Oublier qu’en attendant
On essuie bien des tempêtes
Tout au bout des océans

Mais dis-moi, regarde-moi, explique-moi, j’existe

ll faudrait oublier les gens
Oublier qu’en grandissant
On voit derrière nos fenêtres
Des flocons de pluie, c’est du sang

Faudrait oublier souvent
Les mots qu’on entend tout le temps

Imprimés au fond des êtres
Comme une tache sur du bois blanc

Mais dis-moi, regarde-moi, explique-moi, j’existe

Il faudrait oublier l’écran
De nos vies en mouvement
Quand le film est à la vague
À la vague et moi dedans

Faudrait oublier le temps
Oublier qu’on a cent ans
Et qu’en ouvrant nos fenêtres
On respire le temps peut-être

Mais dis-moi, regarde-moi, explique-toi, tu existes (x2)
Faudrait oublier le temps faudrait oublier le temps (x2)
Mais dis-moi, regarde-moi, explique-toi, tu existes (x2)

Vous aimerez peut-être ces autres articles :

Leave A Comment...